Tagué: Enrique Iglesias Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • Smoozit 11:08 am le 23 August 2010 Permalien
    Tags : Enrique Iglesias   

    Smooze dédicace exclusive d’Enrique Iglesias 

    Happy Planet’ d’Enrique Iglesias 🙂

    Publicités
     
  • Smoozit 8:27 pm le 11 August 2010 Permalien
    Tags : Enrique Iglesias   

    Smooze Interview : Enrique Iglesias 

    « La musique fait des miracles »

    Tantôt festives, tantôt coquines ou langoureuses, les nouvelles chansons d’Enrique Iglesias donnent envie de croquer la vie à pleines dents ! C’est d’ailleurs sans résistance que le public suit l’irrésistible hidalgo sur les Dancefloors cet été au rythme du tourbillonnant I Like It, premier extrait d’un opus justement baptisé Euphoria

    Smoozit : Ton nouvel album est entrainant, très coloré !
    Enrique Iglesias : Oh, merci. Je ne sais pas si cet album est le meilleur de ma carrière. C’est en tout cas celui qui m’a apporté le plus de satisfaction. On y trouve une musique très éclectique, chantée en anglais et en espagnol, avec des sonorités variées. Je me suis risqué pour la première fois à mélanger les genres. Et j’ai adoré ça, vraiment !

    Smoozit : De nombreux artistes ont pris part à cette aventure…
    Enrique Iglesias : En effet, pour cet opus, je voulais sortir des sentiers battus, me mettre un peu en danger, me frotter à d’autres bagages musicaux ; ceux d’Akon, de Nicole Scherzinger (Pussycat Dolls), de Wisin & Yandel, d’Usher ou de Lionel Richie. Cette aventure a été pour moi un beau défi.

    Smoozit : Est-ce risqué de collaborer avec d’autres artistes ?
    Enrique Iglesias : Oui, une collaboration artistique comporte toujours une part de risque. On peut vouloir chanter en duo, en parler en coulisses, mais le faire vraiment, c’est autre chose. Chacun possède son univers artistique, sa propre sensibilité. Sans parler des égo des artistes (éclats de rires) ! Mais j’ai voulu ce challenge. Mon expérience en France avec la chanteuse Nadya m’en avait aussi donné le goût (ndlr : en 2007, le duo Tired Of Being Sorry (Laisse le destin l’emporter), a été numéro 1 des Charts pendant 11 semaines).

    Smoozit : Qu’attends-tu tout particulièrement d’une collaboration artistique ?
    Enrique Iglesias : La découverte, l’inattendu et l’amusement ! Une chanson, c’est beaucoup de travail, mais du plaisir aussi. Et à plusieurs, c’est bien plus drôle, plus motivant aussi…

    Smoozit : Serais-tu de nature paresseuse ?
    Enrique Iglesias : Hum… je l’avoue… quand le plaisir n’est pas là, je fais peu d’effort. Je ne fais pas parti de ces travailleurs acharnés qui se battent coûte que coûte, juste parce qu’il le faut. Quand la petite flamme n’est pas là, je préfère franchement dormir dans mon canapé. Mais quand ça palpite, alors là, plus rien ne m’arrête ! Je suis quelqu’un d’extrême en fait. Je ne fais jamais les choses à moitié. Soit je ne fais rien, soit je bosse sans compter, comme avec mon album Euphoria.

    Smoozit : Peux-tu en dire plus sur la signification de ce titre « Euphoria » ?
    Enrique Iglesias : On écoute ou on fait de la musique pour vibrer. Aimer la musique, c’est être à l’affût de ces moments magiques où, sur une mélodie, on se dit «Waouh, là il se passe quelque chose ». Ces moments, je les ai vécu sur cet album. L’avoir baptisé « Euphoria » n’a rien  d’innocent (sourire)…

    Smoozit : Quelles choses provoquent de l’euphorie dans ta vie ?
    Enrique Iglesias : Honnêtement, je n’ai rien vécu de mieux qu’un hit ! Ca peut paraître stupide ou prétentieux, mais c’est la vérité. Sentir ses chansons fédérer des millions de personnes est juste… comment dire… sensationnel ! Se lever le matin avec un grand sourire, rire d’un rien, tourbillonner, sentir que toutes les meilleures choses vont arriver… La musique fait des miracles, c’est certain.

    Smoozit : Peux-tu révéler un de ces moments de bonheur intense ?
    Enrique Iglesias : Hum… je pense aussitôt à mon titre Bailamos, sorti en 1999 directement en première place du Bilboard 100 US, un rêve pour tout chanteur ! J’étais sur un nuage.

    Smoozit : Et comment gères-tu les échecs ?
    Enrique Iglesias : Mal, très mal ! Je suis quelqu’un d’entier, d’ultra sensible, donc forcément, lorsque personne ne m’écoute, lorsqu’on me tourne le dos, c’est intenable. Je sais, je devrais apprendre à vivre les choses avec plus de modération, mais ça n’est pas moi.

    Smoozit : Que va-t-il se passer dans ta vie au cours des prochaines semaines ?
    Enrique Iglesias : Des interviews, des séances photos, du boulot… Et je souhaite une tournée, bientôt…


     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler